Accoudés ?

Accoudés au bord du monde … Le coude

Le coude est, avec la nuque et le genou, l’une des pliures fondamentales du Petit Vertical que nous sommes.
L’échine et le genou sont ambigus : ils portent en eux la courbette et la mise à terre ; le coude lui n’a pas de ces perversions, il est franc et sincère : le coude à coude se doit d’être loyal, se serrer les coudes fortifie l’âme et le cœur, le lever de coude est toujours fraternel. Il permet même de tendre le poing vers les cieux pour protester contre la dureté du destin et des temps. Il permet de s’allonger à plat ventre un brin d’herbe entre les dents ou de s’appuyer à l’épaule d’un ami pour regarder le monde. Le coude est rêveur, le coude nous sauvera de la folie du faire, faire, faire encore et plus.
Si tout le monde vivait comme nous, gens d’Europe, il nous faudrait bien 3 terres…
Si tout le monde vivait comme un américain dit moyen, il en faudrait plutôt 6…
Crédit, nous vivons à crédit !
” L’accoudement ”, si vous me permettez l’expression, devrait être pratiqué chaque jour et ce, dès le plus jeune âge ; il est une des noblesses de l’homme depuis quelques temps bien trop oubliée, voire vouée à l’infamie. Extase de la vitesse oblige ! Extase de la nanoseconde des transactions financières informatisées !
Le pommier ou le chat savent tout de l’accoudement, cette tranquille et veilleuse immobilité qui laisse le monde les traverser.
Il est plus que temps de s’accouder ensemble – le ensemble est ici plus opérant que le tout seul – au bord du monde,
au ras du soleil couchant.
Juste au monde.

Alain Le Goff

Accoudés au bord du monde …

4 Réponses to “Accoudés ?”

  1. Maurice septembre 22, 2012 at 10:14   #

    Oui, pour une fois ne levons pas le coude, il n’y a rien à arroser. Tout est à noyer. Mais les temps de la Grande Submersion sont déjà passés. Le Grand Esprit a déjà effacé une fois son ébauche de monde, cette fois il laissera l’homme à son irresponsabilité, à son appétit de pouvoir, d’argent, d’espace et de temps, à son hybris et à ses joujoux nucléaires. Oui, le coude est fraternel, franc et sincère. Alors, plantons le au bord du monde et humons l’air iodé de l’océan en méditant ce petit texte de Dave Bouchard (1990), que j’ai ramené de ma tournée sur la Côte Nord-Ouest du Canada :

    The Elders are watching

    They want you to know they trusted you
    With the earth, the water, the air,
    With the eagle, the hawk and the raven,
    The salmon, the whale and the bear.

    You promised you’d care for the cedar and the fir,
    The mountains, the sea and the sky.
    To the Elders these things are the essence of live.
    Without them a people will die !

    Oui, plantons nos deux coudes au bord du monde, rêvons d’un monde meilleur et arrêtons, le temps de notre rêverie, le Grand Gâchis !

    Maurice

  2. François Lavallée septembre 29, 2012 at 8:24   #

    Salut Alain,

    J’étais accoudé au p’tit jour sur le flanc du mont Royal à regarder la ville dormir. Au loin, le Québec qui s’étire vers l’est jusqu’en gaspésie. Un Québec de villes et de campagnes qui se lève depuis le printemps et qui ose défier le vent dominant. Accoudé au bord de mon monde, je te salue. Tu vois de ton bord du monde la silhouette qui danse sur l’horizon ? C’est moi qui entre dans la danse pour vous souhaiter un magnifique festival.
    Bien hâte de te voir.
    (…) .
    Tendrement.

    François

  3. Robert R. octobre 3, 2012 at 5:45   #

    "Le Grand Esprit a déjà effacé une fois son ébauche de monde, cette fois il laissera l’homme à son irresponsabilité, à son appétit de pouvoir, d’argent, d’espace et de temps, à son hybris et à ses joujoux nucléaires."
    Y aurait-il un Grand Esprit, pourquoi pas un dieu tant qu’on y est ? Et puis TOUS les hommes n’ont pas ce genre d’appétit, pas moi en tout cas. Cela dit je m’accoude autant que je peux, dans le bruit de fond il y a eu 0,00256789453… seconde de silence, ça m’a réveillé.

  4. Ingrid octobre 3, 2012 at 8:07   #

    Page Facebook : Ravie de savoir que vous avez reçu beaucoup d’images, cela sous-entend que les participants se serrent les coudes pour diffuser votre message au monde.

    J’ai des contacts sur Ouessant qui pourraient peut-être promouvoir un site pour l’année prochaine. Pourriez-vous m’envoyer les informations afin de voir s’il est possible de créer un évènement pour l’année prochaine.

    Ingrid

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: